Anne-Marie Beckensteiner
ANNE-MARIE
BECKENSTEINER-PAILLARD

Harpsichordist during the
"Golden Age" of the French LP

Photos     Audio     Discography

Maxence Larrieu Instrumental Quartet

Hommage à Huguette Dreyfus

 

ANNE-MARIE BECKENSTEINER
On peut associer le nom d'Anne-Marie Beckensteiner à la fois au regain d'intérêt pour la musique baroque et à l'Âge d'Or du microsillon en France dans les années 50.

Née le 4 février 1925 à Lyon, elle y débute son éducation musicale. Peu motivée par ses professeurs et insatisfaite de ses progrès au piano, elle rejoint Paris en 1947. En 1948 suivant les cours d'histoire de la musique de Norbert Dufourcq au Conservatoire de Paris elle rencontre Jean-François Paillard.

Anne-Marie et Jean-François se marient en 1952. De leur union naîtront 3 garçons : Jérôme en 1956, Benoît en 1961 et Stéphane en 1963.

1953 voit la formation concomitante du label Erato crée par Michel Garcin et celle de l'Ensemble Instrumental Jean-Marie Leclair, un orchestre de chambre dirigé par Jean-François Paillard, composé de douze instruments à cordes et d'un clavecin tenu par Anne-Marie Beckensteiner. C'est le début d'une fructueuse collaboration. Le but initial de ce petit orchestre est de faire redécouvrir la musique instrumentale française du XVIII e siècle. Ce sera le titre de leur premier 30 cm édité par Erato.

Dès 1954 un contrat est signé entre Jean-François Paillard et Erato pour enregistrer un minimum de 5 disques par an. Près de trois cents disques suivront, beaucoup étant les premières mondiales d'un répertoire tout juste redécouvert. Viennent ensuite les tournées à travers le monde, et les enregistrements avec les meilleurs instrumentistes français de l'époque : Jean-Pierre Rampal, Maurice André, Lily Laskine, Marie-Claire Alain et Robert Veyron-Lacroix.

Sur les conseils de Jacqueline Masson, élève de Norbert Dufourcq et future pionnière dans l'enseignement du clavecin au Conservatoire de Paris (de 1950 à 1955), et accompagnée de son amie Huguette Dreyfus, Anne-Marie part trois étés consécutifs de 1953 à 1955 pour Sienne en Italie suivre les masterclasses de clavecin de Ruggero Gerlin à l'Accademia Musicale Chigiana.

L'enseignement de Gerlin sera décisif et elle le considèrera comme son maître. Pendant qu'elle se trouve à Sienne, Jean-François Paillard est à Bologne, à la recherche des manuscrits baroques de la cathédrale San Petronio, activité qu'il poursuivra à travers toute l'Europe.

En 1956 Anne-Marie reçoit le prix d'excellence des mains de Norbert Dufourcq pour sa thèse "L'Ouverture à la française des origines à la mort de Rameau".

Devant le succès grandissant, l'Ensemble Instrumental Jean-Marie Leclair se rebaptise Orchestre de Chambre Jean-François Paillard en 1959.

L'année 1963 voit la formation du Quatuor Instrumental Maxence Larrieu regroupant les solistes de l'Orchestre de chambre Jean-François Paillard. Anne-Marie Beckensteiner y rejoint le flûtiste Maxence Larrieu, l'hauboïste Jacques Chambon et le violoncelliste Bernard Fonteny. Ils donneront leur premier concert le 1er février 1963 à la Salle Gaveau à Paris.

La carrière d'enseignante de Mme Beckensteiner a commencé vers le milieu des années 60 au Conservatoire de Paris lorsqu'elle remplaçait Veyron-Lacroix (nommé en 1967) pendant ses tournées musicales avec Jean-Pierre Rampal. Elle y croise les élèves Scott Ross et Yannick Le Gaillard.

En 1974, elle poursuit ses études avec Edith Picht-Axenfeld à Ulm et profite de son séjour en Allemagne pour commander au facteur Eckehart Mersdorf un clavecin Dulcken identique à celui de Picht-Axenfeld (de 1790) pour remplacer son Neupert.

En 1975 elle ouvre une classe de clavecin au Conservatoire de Saint-Cloud où elle enseigne entre autres à Pascal Baylac, Iakovos Pappas, Claire Corneloup et Martine Chappuis.

Après son divorce, elle part s'intalller à Grenoble en 1978 où elle poursuit l'enseignement du clavecin.

En 1997, elle décide de partir en Inde, à Pondichéry. Retournant chaque été en France, elle y restera quatorze années et y enseignera la flûte à bec au Volontariat.

Aujourd'hui à 92 ans, en retraite à Saint-Malo, elle suit des cours de guitare et de peinture sur porcelaine.

Anne-Marie Beckensteiner
At Salle Gaveau, Paris, 1967.
Maxence Larrieu Instrumental Quartet
The Maxence Larrieu Instrumental Quartet.
 



This site is by Robert Tifft and Arnaud Nader.
Comments are welcome! Email

Last update: 23 June 2017